Support

Comment fonctionne le soutien psychologique?

Vous pouvez traverser plusieurs expériences éprouvantes lors du diagnostic, du traitement et du suivi. Si cela devient trop difficile pour vous ou vos proches, si vous ne pouvez pas contrôler certaines pensées, ou si l'angoisse devient trop grande, vous pouvez faire appel à un soutien psychologique spécialisé dans la plupart des centres. Cela ne signifie pas que vous êtes faible ou fou.

Un psychologue vous écoutera (et vos proches), et vous donnera des conseils pour faire face à la situation et ainsi rendre la vie supportable. Laissez-vous aider à affronter le sarcome et à rester en bonne santé mentale. Vous aurez besoin de toute votre attention pour traverser cette épreuve.

Après la fin du traitement, les contacts avec l'hôpital sont considérablement réduits, mais toutes sortes de défis et d'émotions difficiles à gérer peuvent encore survenir, tels que faire face à la fatigue, la peur de rechuter, etc.

Même alors, il y a des endroits où vous pouvez trouver une oreille compatissante:

Comment résolvez-vous tous les autres problèmes?

Souffrir d’un sarcome est accompagné de nombreux problèmes imprévus. Pour beaucoup de choses, vous pouvez obtenir un soutien supplémentaire. 

Demandes et indemnités

La plupart des caisses d'assurance maladie proposent des services pour vous aider. Des informations sur le soutien psychosocial et économique sont également disponibles via “Kom op Tegen Kanker” et la Fondation contre le cancer. Vous trouverez plusieurs articles ici, qui peuvent vous être utiles en tant que patient ou proche.

Travail et handicap

En raison de votre maladie, vous pourriez temporairement devenir incapable de travailler. Si tel est le cas, vous avez droit à une allocation pendant la période d'incapacité. Vous pouvez également contacter votre caisse d'assurance maladie si vous souffrez d'une invalidité permanente. Discutez-en avec votre employeur pour voir les possibilités. Un travail adapté ou une conversion d’emploi peuvent être une solution.

Assurez-vous que les documents soient soumis à temps! Une soumission tardive peut entraîner une perte partielle d’allocation. Une allocation pour incapacité de travail peut durer que un an au maximum. Si vous n'êtes pas en mesure de travailler après un an, ou plus capable de travailler du tout, vous passerez à une allocation d'invalidité (voir point suivant).

Cliquez sur votre caisse d’assurance maladie pour plus d'informations sur l'incapacité de travail et comment en faire la demande:

– CM
– Partena
– Bond Moyson 

Reprise partielle du travail: la reprise du travail à temps partiel vous aide à reprendre progressivement votre situation de travail normale. Cependant, pour cela, vous devez obtenir l'autorisation du médecin de conseil. Si vous n'avez pas cette autorisation, la reconnaissance de l'incapacité de travail sera annulée.

Cliquez sur votre caisse d’assurance maladie pour plus d'informations sur la reprise partielle du travail:

– CM
– Partena
– Bond Moyson 

Invalidité

Si vous êtes incapable de travailler pendant plus d'un an, vous passerez à l'invalidité. Cela signifie que vous pouvez obtenir des interventions financières pour, entre autres, les prothèses, les implants et les fauteuils roulantes du INAMI. En plus, vous aurez également droit à une allocation qui garantit un revenu. Les conditions et indemnités diffèrent selon la caisse d'assurance maladie.

Cliquez sur votre assurance maladie pour plus d'informations:

– CM (non disponible)
– Partena
– Bond Moyson 

En cas d'invalidité permanente due à votre maladie, vous pouvez également recevoir des allocations et un soutien social du SPF Sécurité sociale. Pour y avoir droit, vous devez recevoir la reconnaissance de votre handicap et satisfaire un nombre de conditions. Cliquez ici pour plus d'informations sur les conditions et les indemnités d'un handicap.

L'école

Si vous ne pouvez pas aller à l'école maternelle, primaire ou secondaire, il y a moyen de continuer les cours pour ne pas en manquer trop.

Pendant votre séjour à l'hôpital, vous pouvez suivre l’enseignement de l'école de l'hôpital. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Si vous devez manquer l'école pendant une longue période, il y a moyen de suivre les cours en classe à la maison ou à l'hôpital. Bednet connecte les malades de longue durée et les malades chroniques âgés de 6 à 18 ans en Flandre à leur propre classe par l’internet. Un ordinateur dans la classe de l'enfant malade est connecté à un ordinateur au domicile ou à l'hôpital du patient. Grâce à un logiciel spécial et à des caméras, l'étudiant suit en direct ce qui se passe en classe et peut suivre les leçons. Il peut poser des questions et parler à ses camarades de classe. De cette façon, ils rejoigne la leçon et reste en contact avec ses amis. Le service est gratuit pour l'école et pour le patient.

Vous pouvez soumettre une demande pour Bednet vous-même ou ceci peut être fait par l'école. N’oubliez pas que l'application prend plusieurs semaines. Au plus tôt que vous savez que vous allez être absent et que la demande est en cours, au plus tôt que le service Bednet pourra être opérationnel. Voulez-vous commencer avec Bednet? Clicquez ici pour plus d'informations.

Une autre option est l'enseignement à domicile temporaire (Tijdelijk Onderwijs aan Huis ou bien TOAH en Flandre). Ce service peut être fourni par l'école si votre école n'est pas trop loin de chez vous. Un enseignant viendra à votre domicile pendant 4 heures par semaine. Vous n'avez pas non plus à payer pour cette aide. Sur le site Web de TOAH, vous pouvez trouver plus d'informations sur l'enseignement à domicile en Flandre.

Si vous suivez des cours à l'enseignement supérieur et que vous devez vous absentez pendant longtemps, vous pouvez demander un statut spécial dans la plupart des lycées ou universités. Ce statut vous donne la possibilité de passer les examens quand cela vous convient, d’utiliser les installations, etc. Pour plus d'informations, veuillez contacter votre école, lycée, université ou autre établissement d'enseignement.

Statut "maladie grave"

L'assurance maladie obligatoire assimile le cancer à une maladie chronique. Tout comme quelqu'un qui souffre d'une maladie chronique, vous dépendez des autres et vous faites souvent face à des coûts médicaux élevés. C'est pourquoi vous recevez un montant fixe annuel (un forfait) de votre caisse d'assurance maladie, sous certaines conditions et en fonction de votre indépendance.

Vous pouvez consulter votre caisse d'assurance maladie pour les frais que vous pouvez recevoir:

– CM
– Partena
– Bond Moyson

Plus d'informations peuvent être trouvées sur le site de l’INAMI.

Selon l'endroit où vous travaillez, vous avez également droit à un salaire garanti une fois que les congés de maladie légaux sont épuisé. Veuillez contacter le service des ressources humaines de votre travail pour cela.

Vivre

Vous pouvez rencontrer des problèmes avec la souscription d'une assurance solde restant dû et le paiement des primes. Si vous n'êtes pas d'accord avec la décision ou les conditions de votre assureur, vous pouvez agir. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet sur ce site.

Physiothérapie

Pour la physiothérapie, vous avez toujours besoin d'une ordonnance de votre médecin traitant. Il est donc important de discuter avec votre médecin si la physiothérapie est appropriée dans votre cas. Comme il s'agit souvent d'opérations rares et drastiques, il sera toujours important de procéder avec prudence. Une bonne communication entre le thérapeute et le médecin est donc également nécessaire. Une bonne rééducation peut significativement vous aider à regagner votre fonctionnalité. Une meilleure puissance, stabilité, équilibre et coordination améliorent le confort quotidien.

Après la chirurgie, il est fort probable que votre pathologie se trouve sur la liste "Fa". Cela vous donne droit à un maximum de 60 séances de physiothérapie, qui sont remboursées au plus haut tarif, pour une période de 1 an (365 jours à compter de la date de la 1ère séance). Si vous avez besoin de plus, celles-ci peuvent être poursuivies après les premières 60 séances, mais à un remboursement inférieur.